Hier sur un groupe de discussion, une personne m’a posé la question suivante « Comment être heureuse ? »… Vaste question !!!

La première réponse qui m’est venue est « Déjà… en le décidant ! ». Ce à quoi elle a répondu « Comme si les choses étaient si simple ! ».

A vous de choisirJe ne détiens pas la vérité et je suis moi-même une âme en chemin mais oui, il me semble que le premier pas pour être heureux est de la décider ! Nous ne sommes pas obliger de prendre comme objectif le fait d’être heureux mais simplement d’être un peu mieux dans notre vie malgré les évènements extérieurs. Le même principe s’applique : le premier pas est de décider ! Et ça… personne ne peux le faire à notre place !

Oui, je sais, cela nous mets face à notre propre responsabilité et ça, nous n’aimons pas… Nous préférons incriminer les autres, les évènements qui nous arrivent, etc. Nous sommes dans ce cas-là une victime et nous ne sommes pas dans notre pouvoir ! Ca y est, le mot qui fait tant réagir est lâché… une victime… une personne qui donne son pouvoir mais qui ne se l’approprie pas. Nous traversons tous des « crises de victimite », l’humain est ainsi fait. Le tout est d’en prendre conscience et d’en sortir.

Je reçois parfois ce genre de personnes dans mes consultations et mon premier travail est de les faire sortir de ce statut de victime dans lequel rien ne se passe et dans lequel elles sont engluées… Mais encore une fois, personne ne peut décider à leur place ! Je les aide à le faire tout simplement mais le choix leur appartient !

Prenons un exemple : une femme qui a une grave maladie et qui souffre physiquement. Elle a le choix, et je ne dis pas que ces choix sont simples mais ils existent.

Elle peut se laisser aller, essayer d’incriminer tel médecin ou telle situation et perdre le peu d’énergie qu’elle a dans des choses qui vont la faire décliner. Sa réaction peut être la colère envers cette maladie et la vie qui lui fait subir cette épreuve ( on peut comprendre cette réaction ) et elle peut dire « c’est facile de dire qu’il faut décider d’être heureux mais moi je suis malade donc je ne peux pas être heureuse ! »

Elle peut aussi, malgré sa maladie et ses douleurs, décider de s’accorder un peu de bonheur : elle peut utiliser son énergie à revoir des amis d’enfance pour passer du bon temps, écouter de la musique qui va l’apaiser, manger un plat qui lui fait plaisir… Sa réaction ne fait pas disparaitre sa maladie mais elle choisit de vivre plus heureuse malgré les évènements extérieurs…

Ce n’est qu’un exemple et nous pourrions en trouver des milliers. Le tout est de comprendre que nous avons le choix de nos réactions, le choix d’agir ou de subir, le choix de nous faire du mal ou du bien…

 

Voici un texte tiré du livre « L’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle

 

– Très bien, je suis d’accord avec tout ça dans l’absolu, mais en pratique ce n’est pas toujours possible de faire ce que l’on souhaite faire.

– On a toujours le choix.

– Non, si je ne faisais que ce qui est en accord avec moi-même, je risquerais de perdre mon boulot…

– Vous avez donc le choix de garder ou de perdre cet emploi.

– Mais je prendrais dans ce cas le risque d’en trouver un moins bien rémunéré. Je ne pourrais plus payer mon loyer !

– Vous auriez alors le choix de conserver cet appartement ou d’en prendre un moins cher, peut-être plus éloigné de votre travail.

– Ma famille et mes amis seraient déçus si je m’éloignais.

– Alors, vous auriez le choix au de les satisfaire ou de les décevoir.

– Vu comme ça…

– C’est juste pour vous dire que le choix vous appartient. A certains moments, dans la vie, on n’a pas forcément beaucoup de choix, et ceux-ci sont peut-être douloureux, mais ils existent et, au final, c’est vous qui déterminez ce que vous vivez : vous avez toujours le choix, et c’est bien de garder à l’esprit cette idée.

– J’ai parfois l’impression que ce sont les autres qui choisissent pour moi.

– Alors, c’est que vous choisissez de les laisser décider pour vous.

– Je trouve quand même qu’il y a des gens qui disposent de plus de choix que d’autres.

– Plus on évolue dans la vie, plus on se débarrasse des croyances qui nous limitent, et plus on a de choix. Et le choix, c’est la liberté.

 

Alors, quel est votre choix ???

 

 

Thérapeute intuitive et énergétique - Moon Mother Avancée

Soins et Eveil du Féminin

 

Je vous accompagne et je vous guide à aller à la rencontre de vous-même… en tant que Femme (F’âme)

Je vous aide à guérir de vos blessures féminines , à vous réconcilier avec le Masculin , à reconnaître qui vous êtes vraiment, à sublimer votre nature divine dans le but d’atteindre la paix et l’Unité en vous.

A mon cabinet ou à distance !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !!!!!

Commentaires